Centre Culturel d’Iran à Paris|فارسي|French
COURS

COMMEMORATION
LIENS

Am’agh Bokharayi
 

Am’agh Bokharayi

 

 

Amir-o-sho’ara Abol Najib Shahab-e din Am’agh Bukharayi,

Am’agh Bukharayi, le poète de 12ème siècle, est un maître renommé de la littérature du persan,  respecté et apprécié dans le milieu littéraire de son époque Il est appelé « le maître de la parole » par Anvari, le grand poète de son cotemporain. Il est né à Boukhara. Et puis il est allé à Samarkand et il a vécu au court d’Al Khaghan, et puis il s’est installé au court de Nasr ibn Ibrahim et Khezr khan ibn Ibrahim et ensuite le court de Sultan Sanjar.

Certains biographes littéraires ont lui attribuent la poésie de « Yusef et Zoleykha » (Joseph et la femme de Pharaon), qui est perdu par le fait  du temps.

Ses qasidas sont pleines de nouveautés de similitudes et de figures de rhétorique. Sa poésie n’a pas d’ambiguïté ni de complicité. Son divan comprend des qasidas rubai et quelques fragments.

Il est mort des en 1147.

 

 

هر دیده که عاشق است خوابش ندهید

هر دل که در آتش است آبش ندهید

دل از بر من رمید از بهر خدا

گر آید و در زند جوابش ندهید

Ne laissez pas dormir l’oeil qui cherche l’amour

Ne donnez pas de l’eau au cœur qui brûle de l’amour

Mon cœur échappa de moi, s’il frappe la porte

Ne l’ouvre pas la porte,  grâce à l’amour

 

 
 
 
MENU