Centre Culturel d’Iran à Paris|فارسي|French
COURS

COMMEMORATION
LIENS

Saadi Chirazi

Saadi Chirazi

 

 

Shaykh Abu Abdul'hah Mosharraf-eddin-ebn Mosleheddin,

Surnommé Saadi, en honneur du nom du Saad-ebn Zangi, le gouverneur de Chiraz, c’est incontestablement un des plus grands poètes iraniens qui brilla comme une étoile dans le firmament de la littérature persane.

C'est un moraliste indulgent, dont la célébrité  passa les frontières nationales et ethnique et son message humanistique basé sur sa weltanschauung monothéique, fut le logos du frontispice d’Organisation des Nations Unis.

 

 Les enfants d'Adam font partie d'un corps

Tous dans l'origine sont de même essence

Si jamais douleur arrive à un membre

D’autres membres ne restent jamais au repos.

Si tu n’as aucun souci pour les autres

Comment tu  fais cas d'un membre de ce corps ?

بنی آدم اعضای یک پیکرند
کهدر آفرینش ز یک گوهرند
چو عضوی به درد آورد روزگار 
دگر عضو ها را نماند قرا
تو کز محنت دیگران بی غمی
نشاید که نامت دهند آدمی
 

Il est né en  1200 à Chiraz  dans une famille de théologiens.

همه قبیله من عالمان دین بودند

مرا معلم عشق تو عاشقی آموخت

Toute ma tribu fut  théologienne

J’ai appris l’amour grâce à toi

 

Il a perdu son père quand il était gamin:

مرا باشد از درد طفلان خبر

که در خردی از سر برفتم پدر

چو بینی یتیمی سر افکنده پیش

مزن بوسه بر روی فرزند خویش

الا تا نگرید که عرش عظیم

بلرزد همی چون بگرید یتیم 

 

Je connais la douleur de tous les orphelins

Car mon père mourut quand j’étais gamin

 

 

Ne caresse jamais ton petit gamin

Devant un enfant qui est orphelin

Tant que pleure un pauvre orphelin

Les cieux tremblent pour un tel chagrin

 

 

Apres avoir étudié les notions fondamentales de la littérature et de la théologie à Chiraz, Saadi s’est rendu à Bagdad pour achever ses études à Nezamiyé, la célèbre université de Bagdad, fondée par Nezam-ol Molk, le ministre renommé de Saljûqide. Il passa quelques années à Bagdad en tenant compagnie à de grands instructeurs et  doyens des soufis.

Ce voyage fut le commencement d’une longue série de voyages à Hijaz, à Damas,à Rome, en Inde et au Liban. Il fit 14 fois le pèlerinage de la Mecque, et selon son expression, fit le tour des contrées les plus éloignes du monde. Il y passa quelques jours  et y prit une quelque chose de chacune, et un épi de chaque meule de blé.

Pendant son voyage en Syrie, il fut capturé réduit en esclavage  et obligé de travailler sur la construction de leur forteresse à Tripoli.

Finalement il s'établit à Chiraz vers 1256, à l’époque d’Abi Bakr-ibn Saad Zangi, dont il devint  un des compagnons intimes, et lui dédia son Bustan (le verger, le jardin d'arbre).

Les ouvrages de cet éloquent poète comprennent de la prose et de la poésie.  Son Golestân (Le Jardin des roses, la Roseraie), comme ses autres écrits en prose, est composé dans une prose rimée et rythmée. Le Golestân commence par une introduction et contient 8 babs (chapitres).

Ce livre fit l’objet de nombreuses traductions. Il a été traduit dès le 17e siècle en français. Ainsi, c'est à travers le Golestân, que l'Occident s'initia à la poésie et à la spiritualité persanes.

Le Bustan, et versifié en 1257. Chanté dans un mètre traditionnellement réservé à l'épopée, ce livre est une poésie philosophique et épique qui exprime des vertus iraniennes. Ce livre, qu’au début s’appelait Saadinamé (le livre de Saadi), est en fait un souvenir des voyages de Saadi, présentés à ses amis.  Le Bustan contient 10 babs (chapitres) et 14000 distiques.

Ces deux chefs d’œuvre de Saadi sont pleins d’anecdotes morales.

En plus du Golestân , il a d’autres ecrits en prose sous le titre Majales-e Panj-gané (Les Cinq Sessions), Nasihat-ol Molouk (Les Conseilles aux Rois), Resaleye Aghl va Eshgh (L’Opuscule de la Raison et de l’Amour), Taghrirat-e Salase (les Trois Enonciations).

Ses odes (qasidas), chantés en persan et en arabe, comprennent des concepts lyriques, des louanges et des conseils. Il a aussi un ode élégiaque détaillé pour la mort  d’Almosta’sam Bel-lah.

La balade qu’il a fait a l’éloge de Saad Zangi est une des plus émouvantes et impressionnantes élégies du persan.

Le refrain de cette balade est :

نمی دانم حدیث نامه چون است

همی بینم که عنوانش به خون است

 

Je ne sais pas c’est quoi le teneur de la lettre

Mais je vois le titre qui s’est écrit au sang

 

Bien qu'il parle dans un mode fluent très simple, ses mots sont exprimés d’une manière très délicate et méticuleuse. Ses morceaux de conseil sont moraux, sociaux et pleins de la sagesse

Il est identifié en tant que premier poète persan pour utiliser le lyrique en illustrant les principes et les problèmes de l'amour.

Excellent en tous les genres poétiques, Saadi  parle de la justice, de la bonté, de l’amour, de l’humilité, de la tolérance, de la jeunesse et de la vieillesse. Sa parole reflète une sagesse pleine d'indulgence et de mesure, une philosophie pratique allant parfois jusqu'à l'opportunisme, ainsi qu'un mysticisme riche et profond.

Saadi l'un des écrivains les plus appréciés de la culture iranienne. Ces ouvrages influencèrent fortement toute la littérature orientale.

Saadi est mort en 1291 à Chiraz. Il est enterré avec tous les honneurs aux portes de la ville, et son tombeau, le « Saadiyye » est encore aujourd'hui un lieu important de pèlerinage.
 

 

 

 
 
MENU